Expo | Improbables, lithographies d’un passant (de la rue Pierreuse)

ImprobablesIMPROBABLES
Des images immobiles qui émergent lentement, très lentement, puis jaillissent sans crier gare. Rien de prévisible. Rien de probable. Plutôt des possibles qui ne s’étaient pas invités. Des images comme des échos de moments, d’étonnements et de frissonnements improbables. Un peu comme des phrases griffonnées sur un carnet irrégulier. Des fouillis de notes dont les mots se seraient égarés… ou enfuis. Les mots sont trop étroits pour les joies qui débordent du fond du corps.