Levée de Paroles, rencontres de septembre

caracalJeudi 11 septembre 2014 | 20h

(Cave de la librairie Entre-Temps | 15, rue Pierreuse)

Rencontre avec Katia Lanero

Présentation du dernier tome de sa trilogie « Les chroniques des Hémisphères » : Le masque du Caracal

Sagana et Caracal ont retrouvé le Bâton de pluie, mais à peine sont-ils réunis que le destin les sépare à nouveau…Qui est l’homme qui détient Caracal et lui propose un étrange marché ? Sagana est-elle prisonnière des plans de la cruelle Elsa Campos ? Quant à Mangwa… il ne donne plus signe de vie. Caracal va devoir faire un choix difficile pour aider ceux qui lui sont chers. Porter le masque du caracal va l’entraîner au plus profond de l’Urbe, au sein de la Tour Binger où Sédaline attend de prendre sa revanche sur la rébellion venue du Sud. Pendant ce temps, depuis les terres africaines et les steppes de Sibère, les Totémisés, les Marginaux, les Africains, marchent sur les Grands États du Nord pour mettre à bas leur système inique, inspirés par nos deux héros, Sagana et Caracal.

Katia Lanero Zamora est née en 1985 à Liège. Après une licence en langues et littératures romanes et un master en métiers du livre à l’Université de Liège, elle écrit les textes de deux albums jeunesse parus aux éditions Luzabelle. Le Masque du Caracal est le troisième volet de sa trilogie les Chroniques des Hémisphères (après Le Bal des poussières et La Reine de la pluie parus aux Impressions Nouvelles en 2012 et 2013).

Animation : Guy Delhasse

pour en finirMardi 16 septembre 2014 | 20h

(ASBL Barricade | 21, rue Pierreuse)

Rencontre avec Jan Baetens

Présentation de l’essai Pour en finir avec la poésie dite minimaliste

Ce livre est un livre de combat : en plein renouvellement aujourd’hui, la poésie française doit d’abord se débarrasser d’une forme d’écriture qui domine le paysage français depuis près d’un demi-siècle et dont la puissance institutionnelle empêche l’épanouissement du nouveau : la poésie dite minimaliste, qui combine effacement de la forme (aux mots sur la page on préfère les blancs) et profondeur du sens (un poème n’est valable que dans la mesure où il se rapproche de la philosophie). Refusant les partis pris et la grande pauvreté d’une telle conception de la poésie, ce livre analyse le travail des auteurs contemporains qui proposent une alternative proprement littéraire : Pierre Alferi, Vincent Tholomé, Virginie Lalucq,  Stéphane Bouquet, Philippe Beck, Sophie Loizeau et Jean-Christophe Cambier.

Critique et poète flamand d’expression française, Jan Baetens est l’auteur d’une quinzaine de recueils remarqués et de nombreuses études sur la poésie contemporaine (souvent publiées en anglais), qu’il analyse en ses rapports avec d’autres arts. En septembre 2013, il a participé au projet de résidence « SIC » de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du OFF de la Biennale de Venise. En juin 2014, la collection patrimoniale Espace Nord publiera une importante anthologie de son travail, Cent fois sur le métier et autres poèmes.

Animation : Laurent Demoulin et Michel Delville

Infos et contacts : Primaëlle Vertenoeil, 0484.48.50.43

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles et l’asbl Barricade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *