Pas ce soir chéri(e)? Une histoire de la sexualité XIXe – XXe siècles, Régine Beauthier, Vanessa d’Hooghe, Valérie Piette, Gonzague Pluvinage, Racine

pas ce soir chéri(e)? une histoire de la sexualité xixe  -  xxe  siècles, régine beauthier, vanessa d’hooghe,  valérie piette, gonzague pluvinage, racine, 10€Beau livre aux multiples, très colorées et parfois surprenantes illustrations, retrace l’histoire de la sexualité en se posant la question toujours d’actualité : de quoi sommes-nous libéré-es finalement ? Il est sorti à l’occasion d’une exposition qui s’est tenue en 2010. Ses auteur-es sont une excellente garantie de qualité et les titres des chapitres font rêver. A votre curiosité !

Clytemnestre, Luc Mary-Rabine, Embarcadère du savoir

clytemnestre, luc mary-rabine,  embarcadère du savoir, 9 €Clytemnestre est une femme mal-aimée de la mythologie grecque, la reine maudite. En effet, lorsqu’il revient après dix ans d’absence, vainqueur de la guerre de Troie, elle tue son mari Agamemnon. Celui-ci avait sacrifié avant son départ la fille de Clytemnestre pour obtenir la faveur des dieux. L’auteur, contrairement à la tradition, nous montre, dans un court texte écrit pour le théâtre, toute l’humanité de Clytemnestre en faisant de nombreux parallèles avec le vécu actuel des femmes en temps de guerre. En espérant vivement qu’une troupe de théâtre s’empare de ce texte, très très belle découverte !

Politiser le care ?, Marie Garrau et Alice le Goff, Le bord de l’eau

politiser le care ?, marie garrau et alice le goff,  le bord de l’eau, 17€Le care est un mot anglais que l’on ne traduit généralement pas mais qui signifie l’attitude de quelqu’un qui se préoccupe des besoins d’autres personnes. C’est une question que les féministes travaillent depuis cette décennie. Le care présente-t-il un intérêt politique ? Et si tel est le cas, en quoi ce concept apporte-t-il quelque chose au débat sur l’émancipation des femmes ? Ce livre rassemble les
de plusieurs auteur-es et interroge sur des questions très concrètes comme la place du care dans la profession d’assistant-e social-e.

Les monologues du vagin

Sans voyeurisme, ce livre présente une série de témoignages, de vécus de femmes racontés « en direct ». En quelques années, il a été joué au théâtre des milliers de fois dans plus de 40 pays ! Ce qui est libérateur c’est la parole des femmes sur des choses dont elles ne parlent pas habituellement ni facilement, les violences ou les plaisirs liés à leur sexe. Ce livre a donné naissance à un mouvement appelé le « V day » dont le but est de sensibiliser aux violences faites aux femmes.

Les monologues du vagin, Eve Ensler, Denoël

Cannibale

Ce court roman se passe en 1931 lors de l’exposition coloniale à Paris. L’auteur réussit l’exploit de faire prendre conscience de la cruauté et de l’absurdité du racisme tout en faisant sourire. La situation est pourtant dramatique pour ces hommes et femmes brutalement déplacés et, sans aucune explication, mis dans un contexte tout à fait incompréhensible et inhumain (c’est le cas de le dire puisqu’il s’agit d’un zoo !). Cette situation peut faire penser à celle que rencontrent les « sans-papiers » – ainsi appelés dans notre société surréaliste – arrachés à leur quotidien pour être enfermés dans des centres sans aucun jugement ni limite d’enfermement.
Didier Daeninckx, auteur belge est à découvrir et faire découvrir par ceux et celles qui seraient réticents à la lecture : œuvre courte, plaisir assuré !

Cannibale de Didier Daeninckx, Folio