Bienvenue dans le monde désenchanté de la RDA: Stasiland

téléchargementBienvenue dans le monde désenchanté de la RDA – Stasiland

 Dans les années 90, la journaliste australienne Anna Funder travaillait pour la télévision à Berlin. Après la chute du Mur donc. Elle s’est penchée sur la Stasi, l’ex-ministère est-allemand de la Sécurité de l’Etat. Elle a notamment voulu savoir si les Est-Allemands avaient été capables de commettre des actes individuels de résistance. Elle a ainsi mis une petite annonce signifiant qu’elle souhaitait recueillir des témoignages et c’est ainsi qu’elle a rencontré des ex-travailleurs de la Stasi. Aved beaucoup d’humour et d’affection, elle dépeint ces rencontres et la manière dont fonctionnait cet organe.

Elle évoque aussi sa rencontre avec Miriam Weber, véritable fil rouge de ce livre documentaire. A l’âge de 16 ans, Miriam avait essayé de franchir le mur. Puis, elle a toujours oscillé entre une docilité et une résistance passive , ce qui lui a valu quelques séjours au quartier général de la Stasi. Comble du sort, son mari qui résistait à la RDA est mort de manière mystérieuse dans une cellule de la Stasi.

Des conversations avec des amis lui permettent aussi de saisir l’ampleur de l’invasion de la Stasi dans la vie quotidienne des Ossis

Le livre qui commence en 1996, comprend donc de nombreux récits empathiques Et ces récits montrent comment un état peut être dangereux par l’ampleur de la surveillance et de l’atteinte à la vie privée qu’elle implique. Toutefois, travaillant pour une chaîne de télévision ouest-allemande, la journaliste constate les erreurs des deux systèmes : la surveillance permanente d’un côté, la prolifération des inégalités de l’autre. Un ouvrage fascinant à lire mettant la plume dans des cicatrices encore vives dans l’Allemagne réunifiée.

Anna Funder, Stasiland, Paris,10/18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *